Le transport scolaire remonte à 49% de sa fréquentation habituelle

 

Avec le retour obligatoire des élèves dans les écoles et collèges ce lundi 22 juin, le transport scolaire reprend des couleurs avec 49% de sa fréquentation habituelle.
Après un arrêt net pendant la période de confinement, les acteurs du transport scolaire se sont mobilisés pour remettre en circulation jusqu’à 105% de leur offre initiale de cars. Pour autant, le taux de fréquentation peinait à remonter. Depuis hier, la tendance semble enfin s’inverser.

 

Les réseaux scolaires de 21 départements suivis entre le 11 mai et le 22 juin 2020

Ubitransport, leader en France des Systèmes de Transport Intelligents numériques, suit en temps réel les localisations et les fréquentations du transport scolaire pour aider les collectivités et opérateurs à gérer et optimiser leurs réseaux de transport.

Depuis les premières phases du déconfinement, l’entreprise a mis en place des indicateurs de suivi de la reprise avec les données de plusieurs régions qui sont compilées pour 21 départements français. Elles permettent de suivre précisément l’évolution au fil des mesures de déconfinement et des réouvertures progressives des établissements. Représentant 6,3 millions de validations sur janvier 2020, cet échantillon permet de dégager les grandes tendances du secteur face aux mesures inédites mises en œuvre tout au long de ce premier semestre.

Une fréquentation en demi-teinte malgré le retour à l’initial de la circulation des cars scolaires

Sur un indice 100 de fréquentation des élèves avant confinement, la reprise est progressive. Elle est de 1% de son niveau habituel en phase 1 de déconfinement et de 9% en phase 2. Au 22 juin, démarrage de la dernière phase de “déconfinement scolaire”, le taux passe à 49% de la fréquentation habituelle.

Côté offre, le nombre de cars scolaires en circulation connaît une forte accélération dès les premières étapes du déconfinement. Il était à 30% du nombre habituel de cars sur la phase 1 pour remonter à 85% sur la phase 2. Il atteint 105% au 22 Juin marquant ainsi une des journées les plus fortes en terme de circulation de cars depuis le début de l’année.

“ Ces disparités s’expliquent par la nécessité de faire remonter au plus vite l’offre pour répondre aux mesures de distanciation physique sans visibilité claire des fréquentations attendues, avec de grandes disparités des conditions de reprise selon les établissements scolaires, les zones géographiques et des inquiétudes persistantes des parents face au Covid-19 ” déclare Alexandre Cabanis, Directeur Marketing chez Ubitransport.

Des leviers d’action 

Ces indicateurs contribuent à mesurer l’impact du confinement sur les transports publics et à identifier des leviers d’action vers une adaptation de l’offre aux nouvelles contraintes sanitaires ou aux évolutions des usages.

“ Plus que jamais, Ubitransport souhaite soutenir les acteurs du transport public de voyageurs pour qu’ils puissent assurer dans les meilleures conditions leur mission de service public au sein des territoires ” conclut Alexandre Cabanis.

*

Un projet à discuter ? Contactez-nous pour une démonstration.

Vous souhaitez rejoindre l’aventure Ubitransport ? Postulez ici ! 

Recent Posts

Start typing and press Enter to search

temoignage-sebastien-hurtaux-ubitransport